Danielle Zerd

L'art est une recherche de la vérité idéale (Georges Sand)

Un Seul Homme

Eternité

Trois demies silhouettes à tous les âges de la vie qui regarde leurs empreintes. Ce sont des femmes, la même à différents moments, elle aurait pu être un homme, ce qui compte c’est que c’est un être avant tout qui suit le déroulé du temps. Ces empreintes sont fixées dans le bronze, rien ne peut les effacer, les changer ou les modifier.

Que reste t’il de nous quand le corps périssable s’éteint, une mémoire ? des gènes transmis ? Nos actes ? Ou quelque choses d’éternel qui ne soit ni quantifiable ni descriptible, un je ne sais quoi qui se fond dans l’univers, comme cette ombre profonde qui dessine à la perfection nos contours passés d’être vivants.

On la regarde, on la reconnaît mais elle n’est plus ici, elle est ailleurs pour l’éternité.

© 2020 Danielle Zerd